Pourquoi le COP augmente quand la température diminue ?

C’est une des caractéristiques singulières des pompes à chaleur qui travaillent à 100% sur l’air extrait comme le produit RT de MyDATEC . En effet dans ce type de pompe à chaleur, la température de la source de calories est une température assez stable de l’ordre de 20°C (Température intérieure). Cet air de 20°c rencontre la batterie froide de la pompe à chaleur qui lui prélève ses calories. Du côté de l’air neuf, si nous prenons une température de l’ordre de +7°c, nous avons un échauffement de cet air en traversant la batterie chaude de la pompe à chaleur dont le fluide est à une température de l’ordre de 60°c. Dans le cas où la température de l’air neuf diminue, par exemple de -7°c, le transfert thermique entre l’air neuf plus froid et la batterie chaude de la pompe à chaleur est meilleur que dans le cas de l’air neuf à une température de + 7°c car le gradient de température est plus important. Le transfert étant meilleur, la production de calories en sortie est meilleure pour une consommation électrique équivalente, ce qui explique l’augmentation de la performance et donc du COP avec la baisse de la température extérieure.

Nota :

En comparaison, les pompes à chaleur les plus connues puisent leurs calories dans l’air extérieur. La température extérieure diminuant, les calories sont plus difficiles à récupérer, c’est la raison pour laquelle le COP diminue lorsque la température extérieure diminue. En revanche, compte-tenu des volumes d’air importants brassés sur ce type d’appareil, les pompes à chaleur sur l’air extérieur peuvent proposer des puissances de chauffage beaucoup plus importantes que les pompes à chaleur sur l’air extrait. La puissance de ces dernières restent limitée car elle dépend du débit de ventilation disponible, définit en fonction de la taille et de la destination du logement.

F. Lavogiez (Étude 2012) – Dir Technique MyDATEC