MyDATEC : La VMC double flux et puits canadien

M. et Mme Lambert, propriétaire d’une villa construite en 2009 en Haute-Savoie, ont décidé de coupler la VMC thermodynamique MyDATEC à un puits canadien. Ils témoignent :

En décidant de réunir le concept de la VMC thermodynamique MyDATEC et d’un puits canadien dès la conception des plans de leur maison, M. et Mme Lambert ont un double objectif : faire des économies d’énergie et assurer  un confort thermique optimal avec un bon renouvellement d’air à l’intérieur de la maison.

fonctionnement de Mydatec avec un puits canadien aéraulique.

3 ans après, pas de regrets : la VMC double flux thermodynamique MyDATEC couplée au puits canadien hydraulique restitue en moyenne 4 fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme, et le puits canadien est discret et efficace dans son apport en air neuf.

Le principe du  puits canadien  consiste à réchauffer l’air neuf en hiver et à l’inverse à le refroidir en été (pour cette application, on parle aussi de puits provençal) en le faisant transiter dans un conduit largement dimensionné, enterré dans le sol sur un linéaire d’environ 10 à 20 mètres.

Le puits canadien est un parfait complément pour la VMC double flux thermodynamique, surtout dans les régions qui ont de forts écarts de températures (zones de montages très froides, ou zones très chaudes). Ce dernier a la faculté de « lisser » les pics de températures suivant la saison. Or plus l’air qui rentre est stable en température, grâce au puits canadien, plus les performances de la VMC thermodynamique MyDATEC sont accrues.

Monsieur et Madame Lambert : « Si c’était à refaire, nous le referions sans hésitez. »

Pourquoi avoir opté pour une solution Thermodynamique ?

« Nous possédions dans notre ancienne habitation un système de pompe à chaleur efficace et il nous est apparu évident de choisir pour notre nouvelle maison le même concept mais exploitant les technologies d’aujourd’hui pour encore plus de performance. Le concept MyDATEC, pour l’avoir vu fonctionner chez des amis, prouvait son efficacité. »

Comment s’est fait le couplage de MyDATEC avec le puits canadien ?

« Le système du puits canadien nécessite d’avoir un terrain assez large pour creuser sur au moins 10 mètres de longueur. Il est plus simple de faire ce type d’aménagement pendant la construction. Habitant en Haute-Savoie, il nous est apparut comme indispensable de profiter de l’apport de chaleur gratuit sous-terrain. C’est pourquoi dès la conception des plans, nous avons choisi d’allier les 2 principes et nous ne le regrettons pas. »

Concrètement comment décrivez-vous le confort de la maison avec une VMC double flux et puits canadien ?

« Une température de confort toute l’année avec un air renouvelé en prime. La température de l’air neuf entrant en hiver par le puits est pratiquement toujours positive, comme l’air insufflé par la VMC thermodynamique MyDATEC RT300V  gagne environ 30°C, notre confort thermique est assuré à 100% par le couple puits canadien / MyDATEC*. »

Quel est votre avis sur le système ?

« Nous sommes d’abord sensibles à l’économie d’énergie substantielle faite grâce au système. Mais aussi au fait de se sentir bien chez soi avec un air neuf, déshumidifié et à la bonne température. Autre point : l’écologie. Nous nous sentons concerné par les émissions de gaz à effets de serre, le système  est non polluant et l’énergie électrique utile à son fonctionnement est dérisoire par rapport à son rendement. Enfin, nous étions content de nous fournir chez un fabriquant 100% français. »

*Dans notre exemple, la maison de Mr et Mme Lambert est une maison passive avec très peu de besoins de chauffages

*Les noms des personnes ayant témoigné ont été volontairement changés